top of page

La petite espérance de Péguy

 Ce qui m'étonne, dit Dieu, c'est l'espérance.

Et je n'en reviens pas.

Cette petite espérance qui n'a l'air de rien du tout.

Cette petite fille espérance.

Immortelle.   

 

Car mes trois vertus, dit Dieu.

Les trois vertus mes créatures.

Mes filles mes enfants.

Sont elles-mêmes comme mes autres créatures.

De la race des hommes.

La Foi est une Épouse fidèle.

La Charité est une Mère. 

L'Espérance est une petite fille de rien du tout.

Qui est venue au monde le jour de Noël de l'année dernière.

C'est cette petite fille pourtant qui traversera les mondes.

Cette petite fille de rien du tout.

Elle seule, portant les autres, qui traversera les mondes révolus.

 

Mais l'espérance ne va pas de soi. L'espérance ne va pas toute seule. Pour espérer, mon enfant, il faut être bien heureux, il faut avoir obtenu, reçu une grande grâce.

 

La petite espérance s'avance entre ses deux grandes sœurs

     et on ne prend pas seulement garde à elle.

Sur le chemin du salut, sur le chemin charnel, sur le chemin raboteux du salut, sur la route interminable, sur la route entre ses deux sœurs,  la petite espérance s'avance.

 

C'est elle, cette petite, qui entraîne tout.

L'Espérance voit ce qui sera.

L'Espérance aime ce qui sera.

Dans le temps et dans l'éternité.

Pour ainsi dire dans le futur de l'éternité.

L'Espérance voit ce qui n'est pas encore et qui sera.

Elle aime ce qui n'est pas encore et qui sera.

 

Extraits. Le Porche du mystère de la deuxième vertu, 1912 Texte lu par Luc Champagne lors des messes du WE des 20 et 21 avril à l'église Saint Maurice et Saint Alban

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

J’ai décidé d’espérer.

L’espérance a dressé la table pour le partage. L’espérance a ouvert la prison de la maladie. L’espérance m’a appris le temps présent, l’énoncé du désir, la parole entendue, l’espace intérieur à découv

L'espérance qui console

A l’heure où l’horizon s’assombrit de mauvaises nouvelles, de crises alimentaires, climatiques ou autres,  où la paix est menacée,  je fredonne la chanson du mélomane au milieu de ma prière. Guy Béart

コメント


bottom of page